L'obstruction

Un point technique: l'obstruction

 

RFL : QUATRE NOUVELLES REGLES EN ANGLETERRE EN 2015

Quatre changements de règles entreront en vigueur dès le début de la saison 2015. Elles permettront de rendre les matches de rugby plus attrayants aussi bien du point de vue des joueurs et des spectateurs que des téléspectateurs lors des compétitions First Utility Super League, Kingstone Press Championship, Ligue One et Challenge Cup.

Les modifications ont été élaborées par le comité chargé du règlement de la RFL, un groupe de réflexion composé de membres représentatifs de la fédération treiziste britannique. Les modifications portent sur la marche à suivre en cas de commotion cérébrale, le recours à l’arbitrage vidéo, l’obstruction et l’expulsion temporaire.

OBSTRUCTION (voir détails ci-dessous)

L'application de la règle de l'obstruction va désormais donner à l’arbitre la possibilité de permettre la poursuite du jeu à moins que l'équipe défendante n’ait été défavorisée de manière flagrante. Les modifications clarifient la règle actuelle sur l’obstruction et lèvent toutes les ambiguïtés qui ont pu causer une certaine confusion aussi bien parmi les joueurs que les spectateurs en 2014.

COMMOTION CEREBRALE : MARCHE A SUIVRE

Une équipe sera autorisée à effectuer un changement de joueur non décompté dans le cas où un joueur blessé devra être examiné sur le bord du terrain pour savoir s’il souffre de commotion cérébrale.

Cette modification du règlement est introduite pour protéger les joueurs contre les dangers éventuels d’une commotion cérébrale. Elle permettra au personnel médical qui sous pression ne faisait pas, à titre préventif, preuve d’assez de prudence, préférant laisser un joueur sur le terrain plutôt que de le faire sortir pour une évaluation médicale.

EXPULSION TEMPORAIRE

Le nombre de cas de figure au cours desquels une expulsion temporaire peut avoir lieu passe de sept à quatre. Le but est d'aider les arbitres à imposer des sanctions immédiates et en temps réel en réduisant le nombre de recours à la mise sur rapport.

ARBITRAGE VIDEO

Lors des matchs télévisés, une nouvelle règle sera introduite pour permettre à l'arbitre de prendre une décision immédiate (‘à chaud’) sur les phases d’essai et ce avant de faire appel aux arbitres vidéo. Ce système est similaire à celui utilisé lors du tournoi des Quatre Nations en 2014 et en NRL.

Lorsqu’un essai sera marqué et que l'arbitre jugera que sa validité doit être établie, il indiquera tout d’abord sa décision (essai ou essai refusé) avant que les arbitres vidéo n’évaluent s’il y a assez d’éléments probants pour valider ou pas cette décision. Ce nouveau processus met les matchs télévisés et non télévisés au même niveau, l'arbitre devant désormais prendre en premier une décision.

Nigel Wood, responsable du comité directeur de la RFL et qui préside le comité chargé du règlement, a déclaré: "ces changements permettront de rendre les matches de rugby plus attrayants aussi bien du point de vue des joueurs, des spectateurs et des entraîneurs que de celui des téléspectateurs en rendant les règles du jeu aussi simples et non équivoques que possible.

"Le comité chargé du règlement a pris en considération les points de vue de différents acteurs au sein de la famille treiziste et je suis sûr que ces changements seront bien accueillis par toutes les personnes concernées."

Les changements de règles et les modifications ont été approuvés par notre autorité sportive lors d'une réunion du comité directeur britannique de Rugby à XIII (RFL) qui s’est tenue le jeudi 11 décembre 2014.

Les membres du comité de la RFL chargé du règlement sont les suivants:

Président : Nigel Wood. Représentant de la communauté : Bob Barker. Représentant des joueurs : Jon Wilkin. Représentant des entraîneurs : Brian McDermott. Représentant de la Super League : Mike Rush. Représentant du Championnat / Ligue 1 : Carl Hall. Représentants des arbitres : Jon Sharp et Ian Smith. Secrétariat : Jon Dutton.

DETAILS DES CHANGEMENTS POUR 2015 EN ANGLETERRE

OBSTRUCTION

A partir de 2015, les indicateurs suivants seront pris en compte par l'arbitre et éventuellement par les arbitres vidéo pour établir s’il y a eu obstruction:

Pour en savoir plus, voir le super Powerpoint (avec vidéos) fait par la NRL (version en français) ICI

Points à prendre en compte côté attaquant:

a)      Tout attaquant* partant ‘à vide’ qui, dans sa course, ne reçoit pas le ballon, ne devra pas s’arrêter au milieu de la ligne défensive.

b)      Tout attaquant* partant ‘à vide’ qui, dans sa course, ne reçoit pas le ballon, ne devra pas entrer en contact avec le torse ou l’épaule (côté extérieur) de tout défenseur et être à l’origine de tout contact avec ce dernier.

c)       Tout attaquant**A qui contourne un coéquipier B faisant écran devant lui, devra recevoir le ballon (d’un coéquipier C) au-delà du côté intérieur du coéquipier B.

d)      Si un attaquant**A qui contourne un coéquipier B faisant écran devant lui, reçoit le ballon (d’un coéquipier C) du côté intérieur du coéquipier B, il faudra que la passe soit suffisamment en profondeur par rapport à la ligne défensive et que les défenseurs n’aient pas été gênés pour que l’arbitre puisse permettre la poursuite du jeu.

e)      Si un attaquant**A qui contourne un coéquipier B faisant écran devant lui, reçoit le ballon (d’un coéquipier C) du côté intérieur du coéquipier B alors que la passe n’est pas suffisamment en profondeur par rapport à la ligne défensive, la poursuite du jeu ne sera possible qu’à condition que les défenseurs n’aient pas été gênés.  

Note de traduction :

(*) Joueur faisant office de leurre. Cet attaquant, non porteur du ballon, court en ligne droite vers la ligne défensive pour faire diversion.

(**) Cet attaquant A (initialement sans ballon) court vers un coéquipier B en le contournant en arc de cercle par l’arrière avant de recevoir le ballon d’un autre coéquipier C. Le coéquipier B fait écran.

Note de traduction : explications par l’image du point C ci-dessus (vidéo de la NRL, lien ci-joint)

 

Points à prendre en compte côté défensif:

a)      Est-ce que le défenseur est à l’origine du contact avec le leurre?

b)      Est-ce que les défenseurs ont mal interprété les mouvements des attaquants?

c)      Est-ce que l’action de la défense a été entravée ? (ex : défenseur gêné pour plaquer le porteur)

Le porteur du ballon contournant son coéquipier qui fait écran :

a)      Ne doit pas, de par sa position, en tirer un avantage au détriment de la défense.

b)      Les joueurs qui sont plaqués immédiatement : décision > jouez !

c)      Peut concéder ou succomber à un plaquage : décision > jouez !  

 ° ° °

NOTE DE TRADUCTION

L’interprétation de la règle de l’obstruction est probablement la plus compliquée de notre discipline. Déjà en Angleterre dans les années 20, on parlait de cette tactique appelée 'scientific obstruction'. Depuis 2005, elle a causé en Australie et en Angleterre beaucoup de controverse et de confusion. En NRL ces dernières années, l’interprétation divergente entre entraîneurs, joueurs, journalistes d’une part et responsables de l’arbitrage d’autre part a semé le doute. Ces derniers temps, la publication dans les deux hémisphères de nombreux textes par endroits ambigüs essayant de clarifier ce qui constitue une obstruction, n’a pas vraiment éclairci la situation. Le problème qui demeure, est qui est la véritable source du problème, est toujours l'interprétation que l'on fait du texte.

Le texte sur l’obstruction de 2015 (traduit en français ci-dessus) est technique et complexe et sa traduction n’en est que le reflet. Ainsi pour ceux qui veulent aller au-delà du texte explicatif en français ci-dessus, la meilleure façon de comprendre l’obstruction est par la vidéo. Ci-dessous une excellente vidéo de 2013-14 uniquement sur l’obstruction commentée par le responsable de l’arbitrage en NRL. Ensuite la très bonne vidéo pédagogique de la NRL (2013-14) qui couvre diverses situations de jeu et notamment l’obstruction (explications en anglais mais compréhensibles par l’image). Ouvrir les vidéos avec CHROME.

VIDEO 1: VIDEO DE LA COMMISSION DE L'ARBITRAGE DE LA NRL EXCLUSIVEMENT SUR L'OBSTRUCTION (cette vidéo présente aussi d'autres cas d'obstruction connus).

VIDEO 2: VIDEO DE LA NRL SUR DE NOMBREUSES INTERPRETATIONS (obstruction incluse)

(Aller sur le chrono à 5mn 02 pour voir des phases de jeu d’obstruction et les explications en anglais. Le texte explicatif sur l’obstruction qui apparaît en anglais à 5 mn 02 est assez proche du texte anglais de la RFL qui a été traduit sur ce même document. La vidéo présente aussi d’autres cas d’obstruction déjà connus).

° ° °

EXPULSION TEMPORAIRE

A partir de 2015, les quatre principales raisons justifiant une expulsion temporaire seront les suivantes:

a)      Conduite antisportive (liste non exhaustive):

  • Faute professionnelle (faute délibérée), en particulier sur les phases d’essai
  • Retarder une reprise du jeu rapide au renvoi aux 20 mn

b)      Contestation des décisions

c)       Infractions répétées

d)       Mauvais gestes / contacts dangereux (liste non exhaustive):

  • Confrontation d’homme à l'homme
  • Tout plaquage au cours duquel un joueur est plaqué dangereusement
  • Contacts dangereux qui peuvent inclure la torsion du bras etc…
  • Une altercation entre deux joueurs où un seul joueur donne un coup de poing
  • Tout mauvais geste qui n’est pas jugé suffisamment grave pour justifier une expulsion définitive mais qui cependant mérite une expulsion temporaire.

ARBITRAGE VIDEO

L'arbitre, après avoir consulté les juges de touche prendra une décision sur le champ, ‘à chaud’.

Dans le cas où l'arbitre recourra à un examen de la vidéo, il fera arrêter le chronométrage et signalera par le geste approprié le recours à l’arbitrage vidéo.

L'arbitre indiquera alors sa décision (essai ou essai refusé).

Les arbitres vidéo visionneront ensuite la situation de jeu qui a mené l’arbitre de champ à prendre cette décision.

Les arbitres vidéo évalueront ensuite s’il y a suffisamment d’éléments probants pour confirmer ou infirmer la décision prise sur le champ par le directeur de jeu.

a)      S’il y a ‘suffisamment d’éléments probants’, les arbitres vidéo confirmeront que la décision prise ‘à chaud’ par l’arbitre était bien correcte et cela sera indiqué à l'arbitre, aux joueurs et aux spectateurs sur l'écran du stade.

b)      S’il y a ‘suffisamment d’éléments probants’ indiquant que la décision prise ‘à chaud’ par l’arbitre était incorrecte, les arbitres vidéo invalideront la décision erronée et ce changement sera indiqué à l'arbitre, aux joueurs et aux spectateurs sur l'écran du stade.

c)       Lorsqu’il n’y aura pas ‘suffisamment d’éléments probants’, les arbitres vidéo confirmeront la décision prise ‘à chaud’ par l’arbitre. L'arbitre, les joueurs et les spectateurs prendront connaissance de la confirmation de la décision de l’arbitre par les arbitres vidéo sur l'écran du stade.

d)      Comme il y aura désormais deux arbitres vidéo, ils prendront une décision collégiale. S’ils ont des avis divergents, la décision initiale de l'arbitre sera maintenue.

Le directeur de jeu communiquera brièvement la raison pour laquelle la décision prise ‘à chaud’ a été annulée après le visionnement de l’action sur l'écran du stade.

Les arbitres vidéo pourront examiner toute phase de jeu pouvant potentiellement mener à un essai.

*  * 

© Lors de toute reproduction partielle ou complète de la traduction de ces articles, merci de mentionner la source du texte et de la traduction

Texte officiel traduit de l’anglais du site de la RFL : http://www.therfl.co.uk/news/article/31466/four-rule-changes-to-be

Traduction : Jérôme Cavalli (ex-membre de la CCA de la FFRXIII : Commission Centrale de l’Arbitrage). Diplôme d'interprétariat de l'association australienne des interprètes et traducteurs (NAATI).

LIEN ICI  (lien pour tout contact par courriel sur la traduction)

Le 21 janvier 2015.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site